Des solidarités de proximité

SOMMAIRE

1- Définition et cadre du parrainage / autre intervention bénévole

2- Mineur accueilli hors domicile parental

3- Les solidarités soutenues par le Département d'Ille-et-Vilaine

4- Accueil de gré à gré parents/parrains

5- Dispositions financières

Les solidarités se situent d'abord chez les proches

Les Français, lorsqu’ils sont interrogés sur leur perception des solidarités, estiment pouvoir compter sur leur famille. 92 % d’entre-eux jugent l’entre-aide familiale importante, qu’elle soit entre parents et enfants, frères et sœurs ou grands-parents. A l’affirmation que la solidarité familiale est un devoir, 95% des répondants sont d’accord, dont 65% tout à fait d’accord. La solidarité extra familiale apparait plus limitée puisque 48 % des Français font appel à des voisins.

Le rapport de 2013 du Défenseur des droits dans lequel sont rapportés ces chiffres, souligne également que « c’est donc à contre-courant que se situe la Protection de l’enfance en ne faisant pas appel à l’entraide familiale voire en suspectant la qualité de celle-ci ». Cette affirmation, aussi sévère soit-elle, doit être prise en compte pour faire vivre et soutenir les solidarités de proximité pertinentes pour tous les enfants et particulièrement dans un contexte de protection. 

L'étude intitulée "Solidarités autour d'un enfant : l'accueil dans la parentèle ou chez des tiers dignes de confiance en protection de l'enfance" réalisée par Catherine Sellenet et  Mohamed L’Houssni  Lire la suite...