Les actions

 

Le professionnel construit avec la famille, les partenaires sociaux, éducatifs, médico-sociaux et/ou médicaux intervenant auprès de l’enfant et de sa famille, un plan d'actions où chacun prend part. Ils fixent ensemble des objectifs qui sont :

  • spécifiques : en lien direct avec l’autorité parentale (responsabilité, droits et devoirs), ils sont personnalisés. Un objectif doit être simple à comprendre, clair, précis et compréhensible par la personne pour que celui-ci soit efficace, car la complexité ralentit l’action. La compréhension de l’objectif par tous garantit sa légitimité aux yeux de tous,
  • mesurables : pour réaliser un objectif, la définition d’un seuil est nécessaire afin de savoir quel est le niveau à atteindre. Il n’est pas possible de choisir un objectif que l’on ne peut quantifier ou qualifier par souci d’évaluation des moyens nécessaires pour l’atteindre,
  • acceptables et ambitieux : un objectif acceptable est un objectif suffisamment ambitieux pour qu’il représente un défi et qu’il soit motivant. Un objectif atteignable et raisonnable favorise l’adhésion des participants à ce dernier. Il sera ainsi plus facilement accepté par chacun des acteurs et atteignable.
  • réalistes : un objectif réaliste est un objectif pour lequel le seuil du réalisme est défini.  C’est-à-dire un niveau pour lequel le défi motivera le plus grand nombre de participants et évitera au mieux l’abandon de certains participants au fur et à mesure de la progression de l’objectif,
  • temporellement définis : un objectif temporellement défini est délimité dans le temps : une date butoir avec, éventuellement, des dates intermédiaires. L’objectif est clairement défini dans le temps par des termes précis comme « d’ici 3 mois » et non pas par des termes flous comme « le plus rapidement possible ».

Les objectifs et les actions menées pour l’enfant avec ses parents sont précisés par écrit et inscrits dans le projet pour l'enfant et sa famille. Leur temporalité est précisée. Leur validation par tous est la garantie d’une prise en charge de qualité et contribue à améliorer les réponses possibles pour satisfaire les besoins de l’enfant. Une attention est nécessaire aux inquiétudes possibles chez l’enfant et/ou sa famille de la date butoir lors du bilan des actions.