Cadre éthique et déontologique du Département

 

La définition internationale du travail social (approuvée par l’assemblée générale de l’Association internationale des écoles de travail social), précise :

« Le travail social est une pratique professionnelle et une discipline. Il promeut le changement et le développement social, la cohésion sociale, le pouvoir d’agir et la libération des personnes. Les principes de justice sociale, de droit de la personne, de responsabilité sociale collective et de respect des diversités, sont au cœur du travail social. Etayé par les théories du travail social, des sciences sociales, des sciences humaines et des connaissances autochtones, le travail social encourage les personnes et les structures à relever les défis de la vie et agit pour améliorer le bien-être de tous ».

Plus largement, les missions exercées au sein des centres départementaux d'action sociale (CDAS) relèvent de celles dévolues à l’action sociale et médico-sociale telles que définies à l’article  L116-1 du code de l’action sociale et des familles et plus spécifiquement au service social départemental,  au service de l’Aide Sociale à l’enfance, au service de la protection maternelle et infantile et au service de l’aide sociale aux personnes âgées et personnes handicapées .

L’intervention sociale, éducative et médico-sociale du Département repose sur un cadre éthique et déontologique qui affirme la primauté de l’humain dans les relations à l’usager et qui passe par un socle de valeurs partagées :

  • le respect : respect de la liberté de conscience, d’opinion et d’expression de la personne, ainsi que du temps qui lui est propre.
  • l’équité : équité de traitement de la demande, de transparence, d’intégrité, de loyauté et de responsabilité.
  • le respect des codes de déontologie des différents professionnels et des obligations liées au secret professionnel.